Uggie, le chien star de The Artist
Canins

Uggie, le chien star de The Artist

Uggie, le chien star de The Artist, a su faire fondre le cœur de bon nombre de spectateurs, mais aussi des acteurs qui l’ont côtoyé. Découvrez l’histoire d’un véritable artiste.

Uggie, l’Artiste

L’histoire de Uggie commence en 2002. Son ancien propriétaire voulait s’en débarrasser après que Uggie ait tué un chat et à cause de son comportement destructeur. Omar von Muller, décida de le recueillir.

Omar est un colombien expatrié aux États-Unis qui aime les animaux depuis son plus jeune âge, plus précisément depuis qu’il a vu les premiers films Lassie. Il s’est toujours occupé d’animaux pour des dressages ou pour les soigner. D’abord basé à Baltimore, il a rejoint Miami. Lors de la tempête Andrew en 1992, il a refusé d’évacuer car cela signifiait laisser ses animaux sur place. Après la catastrophe, il s’est expatrié en Californie pour ne plus revivre un tel drame. 

Passionné et très doué, de nombreuses personnes confient régulièrement à Omar des chiens que plus personne ne veut car trop sauvage, agressif, peureux, mal éduqués… Omar les rééduque pour leur éviter d’être euthanasié, le dernier recours lorsqu’un chien est trop agressif ou qu’il ne trouve aucune famille. Une seule fois, le dresseur a dû, à contrecoeur, s’avouer vaincu après avoir été mordu gravement en dessous de l’œil. Pour tous les autres, à force de patience et de travail, Omar a réussi à leur donner une seconde chance.

C’est ce qu’il s’est passé avec Uggie. Pour lui éviter la fourrière, Omar a décidé de le recueillir. Pour le dresseur, un chien qui fait des bêtises est en réalité un animal très intelligent. Idéal pour lui apprendre de nombreux tours.

Les premiers temps, Uggie faisait beaucoup de bêtises comme ses besoins dans la maison, des bagarres avec d’autres animaux dont des chats, renverser la poubelle, mordre des meubles etc… Mais Omar a su tenir bon, notamment en l’envoyant réfléchir dans sa niche seul ou encore en le grondant. Récompenser les bonnes actions plutôt que punir les mauvaises, voilà la philosophie d’Omar. Une méthode qui a fait ses preuves.

À force de travail, Omar réussit à apprendre à Uggie à faire du skate, marcher à l’envers, faire des révérences, se coucher lorsqu’on lui tire dessus pour faire croire à sa mort, s’adonner aux sports nautiques… Uggie était un sportif accompli.

Pour habituer ses animaux au bruit, à la foule et à l’agitation, Omar faisait des petits spectacles de rues avec eux. Uggie était régulièrement chargé de récolter l’argent. Pour l’anecdote, un jour il a voulu goûter ces étranges feuilles qu’on lui tendait et a déchiqueté toute la recette.

À la maison, Uggie était comme un prince. Muni de son jouet préféré, une peluche putois qu’il avait usé jusqu’à la moelle, devant sa chaîne de télévision préférée, la chaîne astrologie, il occupait sa place préférée, sur le canapé pile au milieu devant la télé. La nuit venue, Uggie dormait avec quatre autres chiens dans le lit d’Omar.

Uggie était également très protecteur envers Terry, la fille d’Omar. Dès les premiers jours, il ne laissait personne approcher le nourrisson.

Une autre passion de Uggie ? Reese Witherspoon. Le Jack Russel l’avait rencontré lors du tournage du film De l’eau pour les éléphants. Mais l’autre star du film, Robert Pattinson, l’aimait également beaucoup. Pendant une des scènes, Uggie s’était endormi et ronflait si fort que Robert Pattinson a eu un fou rire, il ne s’entendait plus parler. Une anecdote qu’il aime raconter pour se souvenir de ce formidable chien. 

Si le petit Jack Russel a connu le succès dans ce film, Mr Fix It ou encore Wassup Rockers, c’est grâce à The Artist que le monde l’a découvert.

L’âge d’or de Uggie

Dans ce long métrage, Uggie joue le rôle de Jack, le chien fidèle et touchant de George Valentin (Jean Dujardin), un acteur de cinéma muet qui va connaître l’arrivée du cinéma parlant et de nombreux déboires. Jack est un soutien émotionnel incommensurable.

Au départ, Omar pensait que le film The Artist serait à petit budget, voir même sortirait directement en DVD. Uggie a été très professionnel, tout le monde l’adorait et était toujours très ému de le voir jouer. Il y a eu quelques couacs, comme avec la plupart des acteurs, mais surtout un moment extraordinaire. Lorsque Jean Dujardin fait mine de se suicider avec un revolver, Uggie se précipita sur lui et tenta de lui retirer le pistolet de la bouche. Personne n’avait demandé à ce chien de faire cela, il l’a fait instinctivement. Cette scène était tellement chargée en émotions que le réalisateur a choisi de ne pas la conserver, car elle rendait la scène encore plus triste qu’elle ne l’était.

Uggie a épaté la galerie une autre fois, lors de la cérémonie des Golden Globes. Pour pouvoir poser pour les photographes, les acteurs avaient déposés la récompense au sol. Sans aucun ordre et de son plein vouloir, Uggie a posé une patte sur le trophée, comme pour signifier qu’il était à lui.

Le succès de The Artist a poussé les gens à adopter des Jack Russel. Pour sensibiliser les gens et éviter les abandons, Omar von Muller a vendu des autographes de Uggie dont les fonds étaient reversés à des associations caritatives contre l’abandon.

Récompensé à de multiples reprises

Célèbre, Uggie l’est assurément. Il est l’un des rares canidés à posséder sa propre empreinte et son étoile sur le prestigieux Walk of Fame d’Hollywood, comme Rintintin, Lassie ou encore Strongheart. Outre cette incroyable récompense, le petit Jack Russel a également reçu une Palme Dog au Festival de Cannes 2011. Cette récompense a été créée dans un but parodique par le journaliste britannique Toby Rose mais qui congratule, sous forme d’un collier de chien, les meilleurs acteurs canins réels ou animés. Outre Uggie, les chiens de Mondovino, le bouledogue Mops dans Marie-Antoinette ou encore Brandy de Once Upon a Time in… Hollywood ont tous reçus cette récompense. Ce ne fut pas Uggie en personne qui récupéra son prix à Cannes, il n’avait pu être du voyage, mais un autre Jack Russel français du nom d’Apple.

De plus, lors de la cérémonie du Festival de Cannes 2020, qui s’est tenue de manière virtuelle, l’acteur canin a reçu la palme des Palme Dog, faisant ainsi de Uggie le meilleur interprète canin des vingt dernières années.

Il est malheureusement décédé le 7 août 2015 à Los Angeles des suites d’un cancer de la prostate. Jean Dujardin, son partenaire dans The Artist, lui a alors rendu un bel hommage sur son compte Instagram après avoir appris la nouvelle.

Ils avaient passé plusieurs semaines ensemble avant le tournage du film et s’était liés d’amitié. Ils jouaient au frisbee, s’amusait à se courir après, à dormir ensemble… Le seul problème était que Jean Dujardin n’arrivait pas à donner les ordres en anglais à cause de son accent. Mais au final, Uggie et lui s’en sont très bien sortis.

Son maître et ami, dont la maison est décorée de portraits de Uggie, avait déclaré au Huffington Post “C’était un membre de la famille. Il aimait travailler et avoir l’attention sur lui, sur les plateaux. Il sera pour toujours dans nos coeurs”.

D’ailleurs pour en savoir plus sur l’incroyable Uggie, vous pouvez découvrir son histoire complète dans le livre biographique Uggie The Artist, ma vie, mon œuvre !

Damien DUARTE

Les Animaux du cinéma est un blog qui réunit mes deux amours, les animaux et le cinéma. Je possède moi-même trois chats, un chien et une tortue pour le meilleur et pour le pire ! Plus qu'un film, c'est parfois un vrai cirque. Mais, finalement, on les aime plus que tout ces petites bêtes !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *