Milo dans The Mask est interprété par Max
Canins

Max, le Milo de The Mask

Si The Mask est l’un des films phares de Jim Carrey, l’autre vedette de ce long métrage est sans conteste Max, alias Milo. Découvrez ce petit Jack Russell Terrier tout à fait sssssplendide !

Max, un Milo sensationnel

En 1994, The Mask défraie la chronique. Jim Carrey interprète ici l’un des personnages les plus hilarants et marquants de l’histoire du cinéma. Pourtant, il est loin d’être la seule star de ce film.

Outre Cameron Diaz ou Peter Greene, le public se passionne pour un tout autre acteur, Max. Ce petit Jack Russell Terrier incarne Milo, le fidèle compagnon de Stanley Ipkiss, un banquier qui va avoir de nombreux déboires avec la justice mais aussi avec des criminels notoires, suite à sa découverte d’un masque mystérieux lui conférant des pouvoirs. 

Milo sauve plusieurs fois la situation grâce à son intelligence, son agilité et surtout sa capacité à improviser, comme la scène culte dans laquelle il enfile le masque pour devenir un toutou redoutable.

Pourtant, cet acteur emblématique a bien failli ne jamais avoir le rôle. Son propriétaire et ami, Joe McCarter, travaille pour un dresseur d’animaux, Steve Berens de la société Animals of Distinction. Ils enchaînent les castings, dans lesquels on trouve Max trop petit ou trop grand, pour finalement trouver un rôle dans Papa et maman sauvent le monde (1992). À 5 ans, il auditionne pour le personnage de Milo. Le réalisateur, Chuck Russell, avait déjà vu de nombreux chiens, mais a été charmé par Max. Le choix s’était arrêté entre un Corgi, un Terrier écossais et Max. 

Seulement la MGM était en pleine préparation du film Trou de mémoire (Clean State) dans lequel un Jack Russell Terrier allait être présent. Ne souhaitant pas copier la société de production concurrente, Chuck Russell écarta Max. 

Mais des trois candidats, le réalisateur confiera au New York Times qu’il était « le plus enjoué et le plus vivant, je n’ai aucun préjugé envers aucune race, et le fait que nous ayons choisi un Jack Russell n’a rien à voir avec le népotisme de la famille Russell. », fit-il remarquer avec humour.

Finalement engagé, Max gagna près de 2.000 $ par semaine de tournage, et quelques “Fig Newtons”, des biscuits à la figue que le canidé appréciait particulièrement. 

Jim Carrey aimait beaucoup travailler avec Max qui, selon lui, atteignait toujours ses objectifs et était très professionnel. 

Et sur ce point, tout le monde était unanime, même les critiques. Outre ses performances d’acteurs, Max était adorable et très joueur. Lorsque les journalistes venaient le rencontrer, il leur apportait sa balle de tennis pour qu’ils jouent avec lui. Gene Shalit, célèbre critique de cinéma, avait même écrit que “Milo fait passer Lassie pour un maladroit”.

L’équipe de tournage et de production adorait également Max. Pour preuve, il est arrivé le soir de la première dans une limousine, cravate noir au collier. De plus, le réalisateur a tenu à modifier la fin du film. Dans celle-ci, Milo occupe les derniers plans, plongeant dans le fleuve pour récupérer le masque jeté par son maître. 

Un hommage lui est rendu en 2005 dans le film faisant office de “suite”, Le Fils du Mask, qui fit un flop. Dans ce long métrage, le chien de Tim, Otis, est de la même race que Milo. 

Bien que Max fut une véritable star, remportant en 1995 le Kids Choice Awards du Favorite Animal Star, il n’a que très peu tourné après The Mask. On le retrouve en 2000 dans le film Mr Accident où il joue le rôle d’une femelle, Audrey. Peu d’informations circulent sur la manière dont il a fini sa vie, mais on espère que sa retraite fut tout aussi sssplendide que sa carrière.

Crédit photo : Photo promotionnelle du film – New Line Cinema et Dark Horse Entertainment

Damien DUARTE

Les Animaux du cinéma est un blog qui réunit mes deux amours, les animaux et le cinéma. Je possède moi-même trois chats, un chien et une tortue pour le meilleur et pour le pire ! Plus qu'un film, c'est parfois un vrai cirque. Mais, finalement, on les aime plus que tout ces petites bêtes !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *