Les PATSY Awards, des oscars pour les animaux
Éditorial

Les PATSY Awards, des Oscars pour des animaux

Les humains ont les Oscars, les animaux avaient les PATSY Awards. Découvrez cette récompense, bien méritée.

Les PATSY Awards

Qu’est-ce qu’un PATSY Award ? PATSY est l’acronyme de Picture Animal Top Star of the Year. Cette récompense uniquement accordée aux animaux était décernée par l’American Human Association de 1951 à 1986.

Cette association a décidé d’honorer les animaux acteurs après la mort d’un cheval lors du tournage du film de Tyrone Power, Jesse James (Le Brigand mal-aimé en français). Le pauvre équidé fut jeté du haut d’une falaise pour les besoins du tournage. Depuis, cette association s’est insurgée et s’est consacrée à la surveillance des tournages de films pour éviter la cruauté envers les animaux. C’est notamment grâce à elle que la clause « Aucun animal n’a été maltraité durant le tournage de ce film » est ensuite apparue dans de nombreuses productions cinématographiques et télévisuelles.

Le besoin de créer une récompense s’est donc naturellement fait ressentir. En 1951, la première cérémonie, organisée par Ronald Reagan, a récompensé dans quatre catégories, canine, équine, sauvage et spéciale, de nombreux animaux acteurs. La dernière catégorie englobait tous les animaux dans leur ensemble, de la chèvre aux chats en passant par les lapins et les cochons.

Et puisque les stars humaines ont droit à leur allée d’étoiles à Hollywood, les animaux aussi. Le Walk of Fame Animal a été créé à Burbank devant un refuge pour animaux, en l’honneur des tout premiers récompensés des PATSY Awards.

De 1951 à 1986

De 1951 à 1986, de nombreux animaux ont été récompensés par des PATSY, comme Orangey, Lassie, Jackie le lion, Cheeta ou encore Molly, incarnant Francis la mule. Les cérémonies étaient organisées par de nombreuses célébrités telles que Betty White, Allen Ludden ou encore Bob Barker.

En 1986, les récompenses prirent fin, en raison d’un manque de financement. La cause animale n’étaient pas toujours reconnue et de nombreux entraîneurs faisaient subir des sévices à leurs animaux pour les entraîner pour les films.

Le renouveau des PATSY, les Pawscars

Mais tel un phénix, un sublime animal, les PATSY ont pu renaître de leurs cendres. En 2011, la même association a créé les Pawscars.

L’un des tout premiers récompensés n’est autre qu’Uggie, le Jack Russel terrier aperçu dans le film The Artist. Depuis, beaucoup d’autres animaux sont gratifiés chaque année pour leurs performances, mais leurs maîtres et dresseurs font également partie de la fête, récompensant leur méthode pour le bien-être de leurs petites bêtes.

N’hésitez pas à consulter la page d’American Humane et soutenir cette superbe intiative !

Crédit photo couverture : Vidéo YouTube Public Domain Footage

Damien DUARTE

Les Animaux du cinéma est un blog qui réunit mes deux amours, les animaux et le cinéma. Je possède moi-même trois chats, un chien et une tortue pour le meilleur et pour le pire ! Plus qu'un film, c'est parfois un vrai cirque. Mais, finalement, on les aime plus que tout ces petites bêtes !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *