Le canard de Ni vu, ni connu avec Louis de Funès
Oiseaux

Le canard de Ni vu, ni connu avec Louis de Funès

Un canard dans Ni vu, ni connu ? Impossible ! Pourtant un petit colvert a bien failli être immortalisé dans le film culte, prémices de la carrière fulgurante de Louis de Funès.

Un canard partenaire de Louis de Funès

1958 marque l’arrivée sur le devant de la scène de Louis de Funès, un acteur sans équivalent dans la jungle du cinéma français. Un homme aux mille mimiques capable de jouer un tyran comme un riche industriel ou un chef d’orchestre irascible. Même un facétieux braconnier. Un homme se jouant des lois et de la bienséance.

Dans la réalité, Louis de Funès était bien loin de son personnage de Léon Blaireau, lequel vit de sa chasse et n’hésite pas à piéger de malheureux animaux. En réalité, Louis de Funès était un amoureux de la nature et de l’environnement. L’homme avait en horreur la chasse et aimait profondément les bêtes. À tel point qu’un jour, dans son jardin du château de Clermont, il était agacé de voir ses poires disparaître chaque matin. Il se mit un jour en embuscade dans un fourré, prêt à tirer les oreilles du voleur. Lorsqu’il aperçut un corbeau arriver et détacher délicatement les poires les plus mûres pour s’envoler avec, Louis de Funès sourit et laissa volontiers les fruits à l’oiseau.

C’est ce même homme qui se rendit à Semur-en-Auxois avec ses deux fils et sa femme pour le tournage du film Ni vu, ni connu en 1957. À peine arrivé dans le tranquille village de Bourgogne, Patrick de Funès se prit de passion pour le canard colvert devant servir pour quelques scènes du film. Ces séquences ne seront finalement pas tournées et, terrifié à l’idée que l’animal ne finisse en fricassée, le jeune homme demanda alors au réalisateur Yves Robert de le lui donner. Patrick de Funès le ramena à l’hôtel dans la chambre qu’il partageait avec son frère. Au lieu de congédier purement et simplement l’animal, Louis de Funès hébergea le canard, baptisé Bidule, et le fit même profiter de la baignoire de sa propre chambre. 

C’est ainsi que le canard déambula même dans les rues, accompagnant la famille au restaurant ou dans les magasins. Un étrange manège, devenu une véritable attraction dans tout le village. Le tout, sans prise de bec.

Crédit photo : Champs-Elysées Productions

Damien DUARTE

Les Animaux du cinéma est un blog qui réunit mes deux amours, les animaux et le cinéma. Je possède moi-même trois chats, un chien et une tortue pour le meilleur et pour le pire ! Plus qu'un film, c'est parfois un vrai cirque. Mais, finalement, on les aime plus que tout ces petites bêtes !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *