La Guigne dans Mon beau-père et moi
Félins

La Guigne dans Mon beau-père et moi

Mon beau-père et moi fait partie des comédies cultes. Sorti en 2000, le film, outre Robert de Niro et Ben Stiller, comporte une véritable star, La Guigne, le chat de la famille. Découvrez ses deux interprètes, Bailey et Misha.

La Guigne, le personnage interprété par Bailey et Misha

S’il y a bien une star dans le film Mon beau-père et moi, c’est bien La Guigne. Ce chat particulièrement intelligent est capable d’aller au petit coin seul, de grimper sur son maître à sa demande ou encore de remonter l’allée centrale en portant les alliances pour le mariage de Debby (Nicole DeHuff) et Bob (Thomas McCarthy).

Pour le film, deux chats, Bailey et Misha, furent essentiels pour interpréter le rôle de La Guigne et notamment pour exécuter les nombreux tours dont il est capable. Le film peut choquer par les nombreuses péripéties endurées par le félin. Mais heureusement, deux dresseurs, un vétérinaire et la Humane Hollywood ont veillés au grain.

Prenons quelques exemples : 

La Guigne se frotte à la jambe de Greg (Ben Stiller) et celui-ci fait tomber l’urne de la mère de Jack (Robert de Niro) par terre. Le chat va ensuite se soulager dans les cendres, sous le regard médusé de l’assemblée. Pour cette scène, le chat utilisé a été guidé par son dresseur pour se frotter contre la jambe de l’acteur, puis s’est simplement dirigé vers le tas de cendres après que son dresseur ait planqué un petit sac de nourriture dedans. Le chat a simplement fouillé pour retrouver ce petit trésor, pendant qu’un tuyau dissimulé mouillait le haut des cendres, faisant ainsi croire à de l’urine.

Autre exemple, lorsque Greg laisse sortir le chat par inadvertance, ils montent tous deux sur le toit. Greg parvient à rattraper le chat par le collier avant qu’il tombe, pendant que Jack, au téléphone, se trouve juste en dessous. Là, de nombreux risques furent pris pour le chat, mais en toute sécurité. Pendant qu’il était sur le toit, Misha était attaché avec un harnais de sécurité. Pour la partie durant laquelle le chat est pendu, puis tombe, une peluche a été utilisée pour ne faire courir aucun risque à l’animal. 

Enfin lorsque le faux La Guigne, ramené par Greg de la fourrière, dévore des chewing-gums à la nicotine, ces produits toxiques ont été en réalité remplacés par de la nourriture pour chat.

Entraîné par Dawn Barkan, les deux chats himalayens ont été bien encadrés mais surtout très dociles. Malgré que cette race soit particulièrement difficile à travailler, plusieurs trucs et astuces furent utilisés pour les amener à faire leurs tours. Pour la scène où Misha devait prendre du bacon de la bouche de Robert de Niro, la dresseuse a trempé le bacon dans l’huile de sardine, le chat n’aimant pas le bacon. Robert de Niro a dû tourner plusieurs prises avec en bouche du bacon à l’huile de sardine. Mais cela n’a pas dérangé l’acteur une seule seconde, tombé follement amoureux des deux chats. Entre deux prises, il n’hésitait pas à leur donner des croquettes et jouer avec eux.

90% des scènes étaient tournées par Misha qui, selon sa dresseuse, était phénoménal et exceptionnel. La race des himalayens est loin d’être la plus sportive et agile, mais Misha était très athlétique. D’ailleurs, pour Dawn Barkan, Misha était la vedette du film. “Grâce à son intelligence, ses prouesses physiques et son éthique de travail, je suis tombée amoureuse des Himalayens et je pense que ce sont de grands chats.”

Décédé en 2008, Misha a pu vivre une retraite paisible, loin du tracas de la célébrité et d’un quelconque stress. 

Au vu du succès de La Guigne, et du film, deux suites furent créés, mais d’autres chats ont dû être utilisés. Notamment pour Mon beau-père et nous, sorti 10 ans après le premier opus. 

Peanut, Charlie et Gizmo, tous sauvés dans des refuges et vivant avec Dawn Barkan, ont ainsi pris la relève de leurs confrères, exécutant parfaitement d’autres tours bien organisés. Lors d’un entretien à PeoplePets.com, Dawn a révélé que « Charlie est en partie un chien et rien ne le dérange. Peanut est définitivement une diva, mais elle est brillante et apprend très vite. Gizmo est un peu grincheux mais a bien joué pour les plans fixes. Ils sont tous très aimants et très têtus en même temps. »

Crédit photo : Capture d’écran Mon beau-père et moi – Everyman Pictures, Tribeca Productions et Universal Pictures

Damien DUARTE

Les Animaux du cinéma est un blog qui réunit mes deux amours, les animaux et le cinéma. Je possède moi-même trois chats, un chien et une tortue pour le meilleur et pour le pire ! Plus qu'un film, c'est parfois un vrai cirque. Mais, finalement, on les aime plus que tout ces petites bêtes !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *